Les Cadavres
——————————————————————

Si les Cadavres arborent toujours les slogans nihilistes du punk 77
"No future" ou "Generation inutile", ce n'est pas uniquement
par souci esthetique. Seul rescape de la formation initiale de 1980,
Verole, chanteur-parolier et me torturee,
a connu les incroyables galeres des debuts chaotiques
avant de stabiliser le groupe vers 85 et permettre la sortie
de trois albums o cynisme, vecu et injustices cotoient les trois accords basiques.
Des chansons, des lendemains qui dechantent, des pubs devorantes,
des reveils qui sonnent toujours trop tot, des Mickey avides de dollars,
les Cadavres, on l'aura devine, n'ont pas choisi d'embellir les choses.
Et pourquoi pas ! Eux meme attendent le cortege de leurs funerailles ! (sic)
Brrr, rassurez-vous, en attendant ils sont bien (de bons) vivants.

Max Well